Cantal Fret à la Une sur le site de la Montagne

 Accueil / Blog/Média / Cantal Fret à la Une sur le site de la Montagne
Cantal Fret à la Une sur le site de la Montagne

Cantal Fret à la Une sur le site de la Montagne

Cantal Fret : le transport avec un moteur cantalien.

 

Depuis cinq ans, Cantal Fret a accéléré son développement. En restant attaché à son territoire tout en misant sur le travail en réseau et en continuant d’investir.


Son attachement au territoire est dans son nom. Cantal Fret aurait pu déménager (c’est d’ailleurs, avec le transport, son autre activité sous sa marque Michel Visy) pour être plus proche des grands axes routiers.

D’ailleurs, quand il a fallu quitter l’avenue Georges-Pompidou, à Aurillac, il y a deux ans, la réflexion a bien eu lieu. « On a eu des opportunités à l’extérieur du département », reconnaît Alexandre Vermeersch, associé avec Roland Brasquies, Michel Combes et Didier Bachelery, à la tête de l’entreprise. « Mais la raison d’être de Cantal Fret avec ses 120 collaborateurs, donc 120 familles concernées, c’est ici. La qualité du personnel, c’est un atout. »

À l’origine, Cantal Fret (créé en 1979) a grandi avec les reprises des transports Fau (1995) et des messageries Lacassagne (2006, revendues depuis à TRC), puis du rachat (en septembre 2010) du transporteur - déménageur Michel Visy. En janvier 2012, s’est ajoutée l’activité transport de Chimbault-Peyridieux.

Devant cette croissance, il a fallu plus de place. D’où, en avril 2013, le choix d’un nouveau site. Dans le Cantal, à Aurillac, rue Felix-Daguerre. Clin d’œil de l’histoire, le leader national du transport de cuisines équipées (outre la société cantalienne Pyram, Cantal Fret travaille notamment avec le cuisiniste Schmidt qui est son plus gros client pour un volume d’environ trente semi-remorques par semaine) a intégré l’emplacement de l’ancienne usine du cuisiniste Gilet.

« De nouveaux services »Plus de 3,5 millions d’euros ont été investis. « Pour nous, c’était important de regrouper toutes nos activités sur un seul site. Nous sommes dans un métier de massification et notre salut passe par l’organisation. » Le pari est cependant osé par rapport à la conjoncture et un tissu économique local fragile mais aussi au regard d’une concurrence accrue.

« Il y a une concurrence saine, un respect avec les acteurs locaux. Mais on est davantage inquiets avec la concurrence étrangère qui n’était pas trop présente sur le Cantal, mais qui s’y intéresse de plus en plus. On rejoint un phénomène connu nationalement. »

Sur le secteur du déménagement, avec sa marque Michel Visy, le groupe doit aussi batailler. Le déménagement à Aurillac de services administratifs de l’État a d’ailleurs été confié, il y a quelques jours, à… une entreprise d’Orléans.

Aujourd’hui, l’activité sur et à partir du Cantal ne représente plus que 40 % du chiffre d’affaires de Cantal Fret. « On a fait le choix d’investir ici et on continue. Pour les véhicules, on se fournit chez des concessionnaires locaux et nous avons investi ces derniers mois 100.000 € sur un logiciel d’exploitation performant. » En 2015, l’évolution technologique se poursuit. Les chauffeurs vont être équipés de smartphone pour assurer la traçabilité des transports. « C’est courant dans la messagerie pour les petits colis. Dans le transport, c’est un plus qu’on va apporter à nos clients. »

Une évolution supplémentaire pour Cantal Fret qui, en cinq ans, a connu de gros changements. « On a amélioré notre productivité, on s’est consolidé, résume Alexandre Vermeersch. Mais il faut toujours penser à se développer et proposer de nouveaux services. » 

En chiffres.La holding Cantal Fret (transport, déménagement, garde-meubles) compte 120 salariés, 90 moteurs, 180 remorques et réalise un chiffre d’affaires de 15 M€.

Leader auvergnat et label. Filiale de la holding Cantal Fret, Michel Visy déménagement, dont le directeur général est Didier Bachelery, est la plus grosse entreprise de déménagement d’Auvergne. Avec vingt-cinq salariés, elle réalise 2 M€ de chiffre d’affaires.

En ce début d’année 2015, Michel Visy déménagement vient d’obtenir le label Objectif CO2 pour son engagement dans une démarche écologique.

Groupement. Avec trois autres sociétés régionales (Dardinier, Fleys, Riom déménagement), Michel Visy déménagement fait partie du GIE (groupement d’intérêt économique) Les maîtres déménageurs auvergnats dont le siège est à Aurillac et qui assure, notamment, les déménagements pour Michelin depuis vingt et un ans. « Rien que pour Michelin, ça représente 600 déménagements par an sur toute la France pour le GIE ».

Projet. En s’associant aux trois mêmes sociétés, Michel Visy déménagement a pour projet de lancer, en juin, une société de livraison de produits de l’habitat aux particuliers. Bee 2 C, son nom commercial, sera basé à Clermont.

Gilles Lalloz

 

Sources : http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/2015/04/01/cantal-fret-le-transport-avec-un-moteur-cantalien_11386728.html

Laissez un commentaire





3 agences en France

mini-logoAurillac (Siège)

  •   Rue Felix Daguerre
         Zone Industrielle Sistrière II
         15000 AURILLAC
  •   33 (0)4 71 43 43 11
  •   33 (0)4 71 64 06 54

mini-logoClermont-Ferrand

  •   20 Boulevard Gergovia
         63000 Clermont-Ferrand
  •   33 (0)4 73 25 03 75
  •   33 (0)4 71 64 26 45

mini-logoChoisy le Roi

  •   LPM-RAUD
         Voie des Roses (94)
  •   33 (0)1 43 96 34 92
  •   33 (0)4 71 64 26 45